Hausse de bénéfice de 21% pour Valiant

Le revirement de tendance amorcé en 2014 s’est confirmé: l’année 2015 a elle aussi été couronnée de succès, Valiant a poursuivi sa croissance et sensiblement augmenté son résultat. Le bénéfice du groupe s’est hissé à 114,4 millions de francs, soit une augmentation de 21% par rapport à 2014. Grâce à cette bonne performance et à la solide base de capital, une hausse du dividende de 40 centimes, à CHF 3.60 par action, sera proposée à la prochaine assemblée générale. Fidèle à la voie dans laquelle elle s’est engagée, Valiant investit dans un avenir prospère. Avec la stratégie développée, elle reste une banque indépendante pour particuliers et PME et renforce progressivement sa présence en Suisse.
17/02/2016, Financial News

«Valiant a prouvé le succès de son modèle d’affaires, même pendant les périodes difficiles. Bien que la situation des taux d’intérêt se soit encore détériorée, nous avons pu confirmer le revirement de tendance amorcé en 2014», résume le CEO Markus Gygax. Le bénéfice du groupe a augmenté de 21,0%, pour atteindre 114,4 millions de francs. Le résultat des opérations d’intérêts a grimpé de 8,1%, à 287,8 millions de francs. La marge d’intérêts opérationnelle a progressé de quatre points de base, à 1,08%. Le résultat des opérations de commissions et prestations de service s’est inscrit en légère hausse, de 0,7%, tandis que le résultat des opérations de négoce a diminué de 3,0%.

Croissance de l’activité de base
L’an passé, les fonds de la clientèle ont augmenté de 189 millions (+1,1%), atteignant ainsi 18,1 milliards de francs. Comme les prêts ont enregistré une hausse plus importante (1,4%, ce qui les porte à 22,1 milliards), le degré de couverture des fonds de la clientèle a légèrement reculé (81,9% contre 82,2% en 2014). Le volume hypothécaire a, quant à lui, progressé de 394 millions, pour atteindre 20,4 milliards de francs (+2,0%).

Amélioration de l’efficacité, baisse des coûts
Ces deux dernières années, Valiant a entrepris et mis en œuvre beaucoup d’initiatives. Non seulement en termes de prospection du marché mais aussi en interne. L’efficacité a encore été améliorée, ce qui se reflète dans la baisse des coûts. Les charges d’exploitation ont diminué de 2,5 millions de francs, soit 1,2%, par rapport à l’année précédente. L’optimisation de l’efficacité se reflète également dans l’amélioration sensible du ratio coûts/revenu, qui est passé de 59,8% en 2014 à 55,8%, soit une baisse de 4 points de pourcentage. 

Proposition de dividende plus élevé
Valiant est une banque extrêmement solide, dont la base de capital a encore progressé à un haut niveau. Les fonds propres ont grimpé de 65 millions, à 2 milliards de francs, ce qui correspond à un ratio de fonds propres de 16,8%. «L’évolution réjouissante de ces dernières années nous permet de proposer une hausse du dividende de 40 centimes, à CHF 3.60 par action lors de la prochaine assemblée générale», déclare avec satisfaction Jürg Bucher, le président du conseil d’administration. 

Un changement au sein du conseil d’administration sera également à l’ordre du jour de cette assemblée générale: Franz Zeder, membre du conseil d’administration depuis 2002, rendra son mandat. Sa succession est briguée par Othmar Stöckli, un spécialiste bancaire expérimenté de 47 ans originaire de Suisse centrale, qui a exercé différentes fonctions de direction pendant dix-neuf ans chez UBS et à la Banque Cantonale de Zoug. Il est actuellement engagé dans plusieurs conseils d’administration et de fondation dans les secteurs de la finance, de l’immobilier et de la construction. 

Une stratégie à la fois éprouvée et moderne 
Le comité de direction et le conseil d’administration ont développé la stratégie de Valiant au cours de ces derniers mois. Le président du conseil d’administration, Jürg Bucher, déclare à ce propos: «A l’avenir également, Valiant se concentrera sur la simplicité et sur les missions principales d’une banque pour particuliers et PME: recevoir de l’argent, gérer soigneusement cet argent et prêter de l’argent. Les besoins des clients d’aujourd’hui exigent toutefois quelques adaptations de notre stratégie. Valiant demeure Valiant – mais elle évolue avec ambition.» La situation initiale pour maîtriser les défis de demain se présente bien.

Extension de la zone de marché – 80 conseillers à la clientèle supplémentaires
La banque suprarégionale dispose d’un modèle d’affaires qui fonctionne bien et remplit les conditions pour pérenniser son indépendance et sa réussite. Elle ne connaît pas de frontières géographiques dans sa zone de marché en Suisse; aussi va-t-elle étendre celle-ci. Grâce à la numérisation, Valiant pourra à l’avenir proposer ses prestations dans toute la Suisse. En outre, la création de deux nouveaux sites par an est prévue dans la zone de marché existante ou nouvelle. D’une part, cela lui permettra de renforcer sa présence dans les pôles de croissance. D’autre part, ces nouveaux sites donneront un visage à Valiant, là où on ne la connaît pas encore, mais où ses prestations numériques seront utilisées. Afin d’étendre la zone de marché, le conseil pour la clientèle privée et les PME va être renforcé par l’arrivée de 80 collaborateurs supplémentaires dans les prochaines années. 

Investissements dans un avenir sûr
Outre un Return on Equity de 6 à 8%, Valiant continue de viser un ratio de fonds propres de plus de 15%, ce qui sera toujours bien au-delà des exigences de la FINMA, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers. Le taux de distribution aux actionnaires passera de 40 à 70% à partir de l’année prochaine, pour un dividende stable (CHF 3.60 par action) ou en hausse. Afin d’atteindre les objectifs visés, des investissements s’imposent. C’est pourquoi à partir de 2017, Valiant investira en plus jusqu’à 10% du résultat opérationnel par an, soit environ 15 millions de francs, dans la numérisation, la présence sur le marché et les compétences des collaborateurs. Autant d’investissements qui porteront leurs fruits sur le long terme. 

Bénéfice-cible affecté par l’environnement des taux d’intérêt
C’est en 2013 que Valiant a communiqué pour la première fois ses objectifs à l’horizon 2017. Le revirement de tendance prouve que, dans des conditions ordinaires, elle pourrait atteindre ces objectifs ambitieux. Dans un contexte persistant de taux d’intérêt négatifs, l’environnement économique s’est toutefois détérioré dans une telle mesure que, entre autres, le bénéfice visé de 150 millions de francs est désormais hors d’atteinte. Le niveau actuel des taux d’intérêt réduit les anciennes prévisions de bénéfice à une fourchette de 20 à 30 millions de francs. A moyen terme, Valiant possède une rentabilité solide, même dans des situations exceptionnelles. 

Perspectives optimistes
Les perspectives pour l’année en cours restent optimistes. Markus Gygax, CEO, affirme: «Nous avançons à grande vitesse et abordons l’avenir avec beaucoup de dynamisme et une grande confiance. La faiblesse des taux d’intérêt reste néanmoins un défi. Nous allons tout mettre en œuvre pour conserver notre marge d’intérêts opérationnelle.» Pour 2016, Valiant table sur un bénéfice du groupe légèrement supérieur à celui de l’année précédente. 

Les informations et documents relatifs au résultat annuel 2015 de Valiant sont disponibles ici. Des photos des intervenants ainsi qu’une courte vidéo des exposés seront publiées l’après-midi.

Downloads
Télécharger Bilan et compte de résultat 2015 (pdf 80 KB)
Télécharger Communiqué de presse du 17 février 2016 (pdf 209 KB)
Télécharger Présentation aux médias (pdf 1 MB)
Relations avec les médias
Nous nous tenons à la disposition des journalistes pour toute question:
031 320 96 01
medien@valiant.ch
date=17/02/2016,,time=06:00,,description=Hausse de bénéfice de 21% pour Valiant